Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une stèle à la mémoire de ceux de 1942
Une stèle à la mémoire de ceux de 1942
Une stèle à la mémoire de ceux de 1942
Une stèle à la mémoire de ceux de 1942
Une stèle à la mémoire de ceux de 1942
Une stèle à la mémoire de ceux de 1942
Une stèle à la mémoire de ceux de 1942
Une stèle à la mémoire de ceux de 1942
Une stèle à la mémoire de ceux de 1942

Ils étaient ouvriers à la base de sous-marins à Lorient (Morbihan). Le bombardement du 21 octobre 1942 a fait 48 morts, 138 blessés et 120 portés disparus.

14 h 05. Trois bombes de 900 kg sont larguées par l’aviation américaine au-dessus de la base de sous-marins à Lorient (Morbihan). Plus de 15 000 ouvriers étaient employés par le chantier gigantesque de la base de sous-marins décidé par l’Allemagne nazie. Les bunkers K1 et K2 sont peu endommagés. Mais les ateliers des entreprises Crépelle, Lepage et Siemens France, aux abords du K3 en construction, sont totalement détruits.

Mort pour la France

Le bilan est très lourd : 48 ouvriers sont tués, des Bretons, des Algériens, des Hollandais… 120 sont portés disparus, leurs corps reposent toujours dans ce sol meurtri. 138 sont blessés.

Leur mémoire sera honorée jeudi 21 octobre 2021, 79 ans après le drame jour pour jour. La cérémonie a lieu tous les ans depuis l’installation d’une stèle en 2014. Celle-ci concrétise aussi la sépulture qu’il n’a pas été possible de donner aux disparus, elle permet aux familles de s’y recueillir.

Sans la ténacité de Jean-Claude Delinotte, fils de François, porté disparu, ce pan d’histoire locale serait resté dans l’ombre. Son père avait 26 ans, lui n’était qu’un enfant en bas âge. « Jean-Claude Delinotte nous avait sollicités, rappelle Guy Pierron, capitaine de frégate à la retraite et président du Souvenir français du pays de Lorient. Nous sommes une association mémorielle. Dès que nous avons été saisis, nous nous sommes rapprochés de la mairie. »

Jean-Claude Delinotte est Pupille de la Nation. Jeudi, Anne Geslin, directrice de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre du Morbihan, lui remettra au nom de son père, mort pour la France, « la médaille commémorative de la guerre 1939-1945, avec barrette Afrique et Méditerranée », confie Guy Pierron.

La cérémonie est ouverte à tous.

Jeudi 21 octobre 2021, cérémonie à 17 h 30, au bloc K3 de l’ancienne base de sous-marins.

Ouest France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :