Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • Le nouveau baliseur Gavrinis, pour les Phares et Balises de Lorient, vu par le cabinet nantais d’architecture navale HT2.
    Le nouveau baliseur Gavrinis, pour les Phares et Balises de Lorient, vu par le cabinet nantais d’architecture navale HT2. | HT2

 

Le Gavrinis doit être livré en novembre aux Phares et Balises de Lorient. C’est le successeur du vieux Roi Gradlon.

La subdivision des Phares et Balises de Lorient attend avec impatience son nouveau baliseur, en remplacement du vieux Roi Gradlon, mis à la retraite en 2014 après plus de soixante ans de bons et loyaux services.

De la Vilaine à Penmarc’h

Le Gavrinis doit être livré en novembre. Le navire de 26,50 m de long et 7,20 m de large (hors tout), tout en alu, est actuellement en cours de construction au chantier Delavergne, à Avrillé (Vendée). La coque est finie. Les moteurs (deux fois 400 chevaux) sont en cours de pose et les aménagements vont suivre.

Le Gavrinis, construit par les chantiers vendéens Delavergne, sera livré aux Phares et Balises de Lorient en novembre.
Le Gavrinis, construit par les chantiers vendéens Delavergne, sera livré aux Phares et Balises de Lorient en novembre. | HT2

Le baliseur reprendra la feuille de route du Roi Gradlon. À savoir l’entretien des phares en mer, des bouées, tourelles et autres balises du littoral morbihannais. « Il pourra aussi intervenir jusqu’à la pointe de Penmarc’h pour suppléer le Côtes de Cornouaille de Concarneau », explique Jean-Claude Dessert, chef de la subdivision lorientaise.

Plus confortable

Le Gavrinis est équipé d’une grue d’une capacité de 18 tonnes/mètre, d’un cabestan à 3 tonnes, d’un treuil enrouleur, etc. « Il est habitable. C’est important pour le confort de vie de l’équipage », précise Marc Léger, directeur de l’armement des Phares et Balises, basé à Quimper.

2,6 millions d’euros
Le Gavrinis est équipé d’une grue d’une capacité de 18 tonnes/mètre, d’un cabestan à 3 tonnes, d’un treuil enrouleur, etc.
Le Gavrinis est équipé d’une grue d’une capacité de 18 tonnes/mètre, d’un cabestan à 3 tonnes, d’un treuil enrouleur, etc. | HT2

Les dix marins des actuels Logoden (16 m), qui sera vendu, et Amfard (12 m), dont le sort n’est pas encore scellé, seront redéployés sur le Gavrinis en deux équipes de cinq hommes. Dans un premier temps, le navire sera posté à quai, dans l’avant-port.

Son coût : 2,6 millions d’euros.

Ouest-France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :