Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas de remorqueurs locaux pour tirer la frégate !

Charles JOSSE - Ouest-France

Le dialogue entre les remorqueurs de Lorient et leur employeur, la chambre de commerce et d’industrie du Morbihan, n’est pas renoué. Résultat : DCNS fera appel à une société extérieure pour sortir sa frégate vendredi.

Coup de théâtre dans le monde portuaire de Lorient. Le chantier de construction navale militaire DCNS va faire appel à une société de remorquage extérieure pour assurer la mise à flot de la frégate Fremm, la Bretagne, prévue vendredi. C’est la conséquence du conflit entre les remorqueurs locaux et leur employeur, la chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Morbihan, qui gère le port de commerce.

Remorqueurs hollandais ?

Les marins et officiers du remorquage (12 marins, 4 bateaux) réclament le paiement d’heures supplémentaires. De premières tensions s’étaient fait sentir au printemps. Elles ont refait surface la semaine dernière. La CGT du remorquage a fini par déposer un préavis de grève (du 16 au 21 septembre) tout en se disant ouverte à reprendre langue avec la CCI.

Une réunion devait se tenir hier. Mais un empêchement n’a pas permis au délégué CGT de siéger.

DCNS prend les devants

À DCNS, les choses ont été tranchées. « Nous avons reçu un courrier de la CCI nous indiquant qu’elle ne sera pas en mesure d’assurer le service de remorquage vendredi. Nous devons tenir nos engagements vis-à-vis de nos clients, explique-t-on à DCNS. Nous cherchons donc une solution alternative. »

DCNS a d’abord consulté des sociétés de remorquage en France. Aucune n’a pu répondre favorablement à la demande. « Nous avons donc pris contact avec une société étrangère », confirme DCNS. Ce pourrait être un armement hollandais.

Son intervention nécessite un agrément de la Région Bretagne, propriétaire du port de commerce. « C’est en cours », assure DCNS.

OUEST FRANCE

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :